volcan cacho negro costa rica

volcan cacho negro costa rica

Le volcan cacho negro costa rica est un volcan éteind situé au costa rica, dont la visite n’est pas ouverte aux touristes. Cacho Negro est situé au confluent du fleuve Molejon et Sardinal dans le parc national de Braulio Carrillo dans la province de Hérédia. le volcan cacho negro costa rica présente un intérêt particulier pour les chercheurs et les scientifiques du pays depuis 2008, sur ce vieux cratère érodé, latéralement effondré qui montre la présence de sédiments au centre d’un cône aux pentes intérieures extrêmement escarpées. Le volcan est situé sur une partie du territoire très accidenté et encore inexploré, dans une région vierge quasi inaccessible aux températures parfois extrêmes, qui font de ce cône volcanique l’un des volcans le plus inconnu du Costa Rica.

volcan cacho negro costa rica cap vacances costa rica

volcan cacho negro costa rica cap vacances costa rica

Le survol de la zone à pu permettre de confirmer la présence d’un cône volcanique effondré latéralement, la présence de dépôts laissés par l’effondrement et les restes d’un dôme profondément modifié par des milliers d’années d’érosion.
Le volcan Cacho negro est isolé de tout, sa topographie présente un terrain accidentée avec des falaises couvertes par une forêt dense de parts et d’autres, des parois sévèrement érodées et modifiées par l’activité volcanique.

Certains zones du volcan montrent d’anciens écoulement de laves probablement très fluides à l’époque de son activité et la présence de projections massives de magma composé de basalte-andésite très compacts. L’effet de l’érosion sur les couloirs de lave plus éloignés a lissé et arrondi les plissements leurs donnant l’apparence de toboggans où s’écoule l’eau des montagnes. On observe sur la zone du volcan, des cours d’eaux qui tombent au centre du cratère à partir des hauts murs qui l’abrite.  Le volcan a une forme conique sur les trois quarts de ses murs extérieurs, le reste se présente comme un gouffre contenant un lac alimenté par une rivière sans nom dont la profondeur est encore inconnue.

Les murs de protection du cratère sont coupées dans la plupart des cas par des parois verticales qui varient entre 300 et 400m de hauteur, on trouve sur les lieux la présence de cascades spectaculaires qui chutent dans la partie la plus profonde du volcan. D’après les chercheurs, sa stabilité ne peut être expliqué que par la dureté des nombreux flux massifs de lave qui consolident la forme et soutiennent le reste des parois, favorisant le développement d’une couverture végétale extrêmement dense entremêlée de plantes tropicales, plantes grimpantes, lianes, arbres et arbustes divers.

Les murs extérieurs restants sont protégés par une coupe d’épaisseur et par un réseau dense de ruisseaux qui serpente dans la jungle et dont certains partent du sommet du cône volcanique. Aucune source chaude n’a été trouvée dans la région, seuls de petits orifices de sorties expulsent une matière ferrugineuse jaune orangée dont la température avoisine les 17° Celsius.

Le sommet du Volcan cacho negro atteint une altitude de 2150 m et est situé pratiquement au milieu du parc de Braulio Carrillo. Géologiquement c’est un volcan éteint, couvert par la forêt dense, sa forme conique caractéristique est visible de l’autoroute Braulio Carrillo et à partir de la route de Puerto Viejo de Sarapiqui. Sa topographie est robuste et massive, avec des falaises et des canyons formés par le passage des rivières environnantes. La pluviométrie est élevée dans son secteur et peut atteindre 7000 mm par an. Ces facteurs rendent le volcan Cacho Negro l’un des endroits les moins accessibles du parc national.

Participants à l’expédition scientifique :

  • Miguel Ballestero
  • Diego Bogarín
  • Eliécer Duarte
  • Adam Karremans
  • Say León Gamboa
  • Heinrich Neukirch
  • Mauricio Odio
  • Carlos Ossenbach
  • José Ramírez
  • Luis Sáen

Source  : rapport complet en espagnol sur cacho negro

Evelyne Mari@cap vacances costa rica